L’avion monte, 1.000 mètres, 2.000, 3.550…

L’avion monte, 1.000 mètres, 2.000,3.550, 4.000 mètres…. la vue est incroyable: le lac de Serre-Poncon, le Mont ventou, Grenoble, les Alpes, le Mont-blanc… puis la porte s’ouvre, le vent s’engouffre dans le cockpit, les parachutistes sautent les uns après les autres dans le vide, puis vient mon tour: une bouffée d’émotions qui se succèdent à une vitesse de 200 km/h: salto dans le vide, chute libre, horizon infini … sensations incroyablement fortes et en même temps presque naturelle de voler… un des moments les plus intenses… Le parachute s’ouvre, la vitesse est brusquement ralentie, et les virages enivrants du parachute se succèdent… on relève les jambes, et déjà on atterrit… mais pendant quelques minutes encore, on y est encore… la tête et tout le corps sont dans les airs, comme pour prolonger encore cet instant magique … n’hésitez plus… Sautez

Nicolas